Conversion during minimally invasive distal pancreatectomy (MIDP): a nationwide study of causes and consequences

Auteurs : Charles De Ponthaud, Alexandra Nassar, Safi Dokmak, Laurent Sulpice, Olivier Turrini, Fabrice Muscari, François-Régis Souche, Alain Sauvanet, David Fuks, Sébastien Gaujoux

Problématique : La pancréatectomie gauche par voie coelioscopique est une technique validée mais une conversion est nécessaire dans 10 à 30% des cas. Les facteurs de risque en sont mal connus et son impact sur les résultats de la chirurgie sont controversés.

But : Identifier les facteurs de risque de conversion et développer un score prédictif basé sur les facteurs pré opératoires. Explorer les associations entre la conversion et les complications sévères post-opératoires.

Matériels et méthodes : Il s’agissait d’une large étude réalisée sous l’égide de l’association française de chirurgie, menée dans 55 centres et incluant tous les patients opérés par pancréatectomie gauche miniinvasive entre 2010 et 2021. Les auteurs ont établi un score prédictif de conversion par modèle linéaire généralisé. Puis ils ont étudié l’association entre la conversion et la survenue de complications sévères grâce à l’élaboration d’un score de propension ajusté sur les facteurs de risque connus.

Résultats : Au total 2104 patients ont été inclus, parmi lesquels le taux de conversion était de 15,6%. Les 6 facteurs de risque de conversion indépendants étaient le sexe masculin, le surpoids, un antécédent de laparotomie, une taille tumorale > 4 cm, une pancréatite initiale et la réalisation d’une splénectomie prévue. Le modèle obtenu permettait une prédiction significative, avec un risque de conversion de 20%, 35%, 75% et 100% en présence de 3, 4, 5 ou 6 facteurs de risque. Après ajustement sur un score de propension, la conversion était associée à une augmentation de 80% du risque de complications sévères (22,4% vs. 17,3% ; OR 1,80 [1,16-2,54], p=0,009).

Conclusion : La conversion d’une pancréatectomie gauche mini-invasive est associée à un risque significatif de complications majeures. Le score prédictif de conversion, basé sur des facteurs préopératoires simples, pourrait aider à la décision concernant l’approche chirurgicale.

Intérêt pour le malade : 4 / 5

Applicabilité en pratique de routine : 5 / 5

 

Par Louis de Mestier

 

 

Interview de Sébastien Gaujoux par Louis de Mestier